Interview de la photographe Flavie Eidel

Bonjour Flavie. Qui es-tu et qu’est-ce qui te fait te lever le matin ?
Je suis un petit individu incapable de ne faire qu’une chose à la fois. Pendant que je lisais la question, le film que je regardais a dit « et si demain matin, vous vous leviez avec l’envie de faire du sport ? » Et clairement, c’est bien la dernière chose qui me donne envie de me lever le matin. Par contre, découvrir un nouvel aspect de la vie, la laisser me guider, rencontrer des gens, ça, ça me fait (presque) bondir du lit.

Lavie Eibel

Modèle : Eva

Tu faisais beaucoup de photographie il y a quelques années et toujours un peu aujourd’hui. Qu’est-ce qui a fait que tu t’es lancée dans cet univers ?
C’est avant tout la passion de mon père, que je me suis accaparé subtilement, sûrement afin de créer un lien indestructible avec lui.

Lavie Eibel
Quel est ton matériel fétiche pour faire des photos ?
Je viens (ENFIN) de faire l’acquisition d’un 50mm 1.8, et j’ai hâte d’immortaliser le monde avec ! Sinon, j’ai un boîtier Canon, et un Nikon, que j’aime autant l’un que l’autre, mais pour des raisons différentes.

Quand on compare tes photos d’il y a 3-4 ans et d’aujourd’hui, il y a de grandes différences dans les d’ambiances. Est-ce que ton inspiration a changé, tes goûts, ta technique ?
Je me sens plus en accord avec moi même, j’accepte plus facilement l’imperfection, et j’irais jusqu’à dire que je la recherche. Même si j’aime beaucoup retomber sur mes anciens clichés, mes actuels me touchent bien plus. Le fait de ne plus avoir pour projet d’en faire ma carrière doit beaucoup jouer dans ma prise de liberté.

Lavie Eibel
Est-ce que tu cherches à transmettre quelque chose dans tes photos, ou est-ce que tu travailles uniquement l’esthétique du cliché ?
Tout dépend du projet pour lequel je prends des photos. Il y a une série, intégrée dans un de mes blogs, qui est directement axée sur la transmission d’émotion, de largesse d’esprit.


Lavie Eibel
Je sais que tu te balades en ce moment sur les routes de France, alors que tu avais une vie plus rangée il y a quelques mois. Pourquoi cette envie de tout quitter ?
J’ai vécu une histoire fabuleuse avec un homme merveilleux, dans laquelle je me recroquevillais, laissant croître mes peurs, encore et encore, jusqu’à ce qu’elles deviennent insurmontables à mes yeux. Lorsque nous nous sommes quittés, je suis partie les combattre, et réapprendre à me découvrir sans elles, je pense.

Je sais également que tu tiens 2 blogs : http://lavieeibel.blogspot.fr/ et http://figamorbida.blogspot.fr/ . Peux-tu nous parler de ces 2 projets ?
Lavie Eibel est un blog sans vraiment de thème, il est le reflet de mes envies et évolutions, mais, même s’il me tient beaucoup à coeur, je sens que je me freine concernant le choix de mes articles, des sujets que je veux y aborder, etc.
Figa Morbida, quant à lui, est beaucoup plus précis, puisqu’il ne parle que de Rapports Humains, au sens très large du terme.

Lavie Eibel

Figa Morbida est donc un blog qui parle de relations humaines, de sexualité, de féminisme aussi. Pourquoi as-tu ressenti le besoin de créer ce blog ?
J’ai toujours été passionnée par les Rapports Humains, et tout ce qu’ils englobent. Mais je me suis décidée à l’ouvrir lorsque j’ai réalisé que Lavie Eibel ne me suffisait plus, et que j’avais pleins de choses à dire et à faire dire (en effet, c’est un blog très participatif) sur le sujet.

Sur Figa Morbida, tu interviewes des personnes de tous horizons sur leur sexualité. Comment t’es venu ce projet ? Est-ce que tu le vois comme un acte militant pour la liberté sexuelle et l’acceptation des différences ?
En effet, je propose des interviews libres afin que chacun me parle de sa réflexion sur la sexualité et sa façon d’appréhender les sentiments affectueux. J’ai décidé, par le biais de cette rubrique participative ( « Et toi, comment tu aimes ? » ), de mettre l’accent sur le fait qu’il y ait un nombre incalculable de façons d’accéder à l’épanouissement personnel.

Lavie Eibel

Modèle : Maria La Rouge

Tu te dis « polyamoureuse », peux-tu nous expliquer ce que c’est ?
Polyamour : idée d’amours multiples, les libertés et droits sont les mêmes pour tous les partenaires. Certaines relations polyamoureuses sont exclusives, d’autres non. Le Polyamour est basé sur la communication, la considération et la confiance.
Polygamie : lorsqu’un individu a plusieurs partenaires simultanément, mais que ses partenaires lui sont exclusifs.
La polygamie n’inclue pas, à ma connaissance, la notion de cumul de relations purement basées sur le sexe.
Libertinage : notion de liberté sexuelle, « celui qui s’adonne aux plaisirs charnels ».
Je parle de toutes ces subtilités un peu plus dans le détail dans un article nommé « Et s’il y avait plusieurs façons d’aimer ? » (lien).

Lavie Eibel

Et pour finir, est-ce que tu aimerais nous partager le travail d’un artiste que tu admires (photographe, écrivain, musicien, peintre…) ?
Je vais contourner un peu les règles et parler de SexySoucis.fr parce que je trouve que c’est un site très important dont chacun devrait avoir connaissance. Je vous invite à aller y jeter un oeil, et la mettre dans vos favoris !

Laisser un commentaire